Skip to main content

Ce site utilise des cookies

Cher visiteur, nous utilisons les cookies pour faciliter votre navigation et pour analyser les fluxs des visites sur notre site Internet. Nous tenons à vous informer que nous ne gardons aucune information personnelle. Veuillez s'il vous plaît accepter l'utilisation de cookies pour continuer la navigation sur notre site Internet

x

Rencontres des Peuples Autochtones avec l'UEDans sa mission de faciliter les relations entre l'UE et les peuples autochtones, le Docip assiste directement les délégués qui souhaitent informer l'UE sur les problématiques impactant leur communauté.

Rencontres des Peuples Autochtones avec l'UE


Dans sa mission de faciliter les relations entre l'UE et les peuples autochtones, le Docip assiste directement les délégués qui souhaitent informer l'UE sur les problématiques impactant leur communauté.

Être volontaire pour le Docip, c’est mettre ses compétences au service des délégués autochtones.

Médias sociaux

Tweets by @Docip_en

Docip @Docip_en 15-12-19 - 13:31
Strong #IndigenousPeoples statement now live from #COP25 closing plenary https://t.co/HTe4ZQ4GwZ#IndigenousRights https://t.co/iudPt387fM
icône facebook
icône twitter
icône linkedin
icône youtube


Pour être informés des actualités sur les questions autochtones, inscrivez- vous à notre liste de diffusion


PARTICIPATION DES PEUPLES AUTOCHTONES AUX ÉVÈNEMENTS EUROPÉENS

Dans le cadre de son mandat visant à faciliter les relations entre l'UE et les peuples autochtones, le Docip fournit un soutien direct aux peuples autochtones qui souhaitent informer l'UE des problèmes qui ont une incidence sur leurs communautés. De plus, les peuples autochtones participent régulièrement aux événements organisés par l'UE sur les droits humains et le développement.

Veuillez trouver ci-dessous certaines des principales réunions et manifestations organisées par l'UE auxquelles les peuples autochtones ont la possibilité de participer.

Prix ​​Sakharov

Le respect des droits humains est l'une des valeurs fondamentales de l'UE. Le Parlement européen soutient les droits de l'Homme, notamment par le biais du prix annuel Sakharov pour la liberté de pensée, créé en 1988. Le prix est décerné à des personnes qui ont apporté une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits humains, attirant l'attention sur les violations et soutenant les lauréats et leur cause.

En 2017, nous avons eu la chance d'accueillir à Bruxelles l'une des trois finalistes du prix Sakharov, Mme Aura Lolita Chavez Ixcaquic, défenseuse des droits humains des Ki'che' Peoples (Guatemala), menacée en raison de son combat pour les droits humains. Aura est membre du Conseil des peuples Ki'che '(CPK), une organisation qui lutte pour la protection des ressources naturelles et des droits humains contre l'expansion des secteurs de l'exploitation minière, de l'exploitation forestière, de l'hydroélectricité et de l'agro-industrie sur le territoire.

En 2019, le Parlement a attribué le Prix Sakharov à lham Tohti, professeur d'économie ainsi qu'un défenseur réputé des droits humains et des droits du peuple ouïghoure de Chine.

Les Journées Européennes du Développement (EDD)

Organisé par la Commission européenne, les EDD rassemblent chaque année la communauté du développement afin de partager des idées et des expériences de manière à inspirer de nouveaux partenariats et des solutions innovantes aux défis les plus pressants du monde.

En 2018, les EDD se sont concentrées sur "Les femmes et les filles à l'avant-garde du développement durable" afin de promouvoir un monde plus sûr, plus inclusif et plus ouvert pour les femmes. Deux panels ont été consacrés aux peuples autochtones concernant la terre ("Ma communauté, ma terre, mes droits ! La campagne" Droits aujourd'hui pour des terres sûres pour les peuples autochtones et les communautés, et comment assurer des droits égaux à la terre pour les femmes ") et le pastoralisme (" L'émancipation des femmes dans les sociétés pastorales sont des acteurs essentiels du développement des chaînes de valeur, de la lutte contre le changement climatique et de la défense des droits à la terre ").

Forum de partenariat

Organisé par la Commission européenne (DG DEVCO), le forum de partenariat a pour objectif (1) d'encourager un dialogue ouvert sur la manière de renforcer notre collaboration en vue de la mise en œuvre et de la localisation des objectifs de développement durable et du consensus européen pour le développement,

(2) permettre la mise en réseau et accroître les synergies entre les différentes parties prenantes et la Commission européenne, et (3) offrir une plate-forme pour partager des informations et des bonnes pratiques.

La Commission européenne a élaboré des accords-cadres de partenariat avec des organisations de la société civile et des autorités locales d'Afrique, d'Asie, du Pacifique, d'Amérique latine et d'Europe, couvrant un large éventail de domaines d'intervention : lutte contre la corruption, genre, responsabilité, droits humains, inclusion politique et sociale ou autonomisation économique, décentralisation, et gouvernance locale bonne et inclusive, coopération décentralisée. Ces accords-cadres de partenariat illustrent l'engagement de la Commission européenne de soutenir les organisations de la société civile et les associations de pouvoirs locaux en tant qu'acteurs de la gouvernance. Les accords encouragent les acteurs à contribuer à l'élaboration des politiques au niveau régional et mondial, en particulier dans la formulation et le suivi des politiques relatives à la mise en œuvre et à la localisation des objectifs de développement durable et du consensus européen pour le développement.

En 2016, dans le cadre des discussions sur "Localiser les objectifs de développement durable : travailler avec les OSC au niveau local", nos collègues de l'OIT, de l'IWGIA, de Tebtebba, de l'AIPP, du Forest Peoples Programme et de l'Institut Danois des Droits de l'Homme ont présenté "The Indigenous Navigator".

En 2017, le forum a consacré un panel sur la thématique "Faire en sorte que les objectifs de développement durable soient au service des peuples autochtones : partenariat avec les peuples autochtones". Lors de ce panel plusieurs représentants autochtones ont eu la possibilité de débattre du rôle des peuples autochtones et d'explorer des pistes concrètes pour une contribution tactique à la mise en œuvre les ODD, en particulier en ce qui concerne leurs droits distincts, leurs besoins et leurs capacités, et la mise en œuvre d'approches fondées sur les droits. Le panel a également abordé le lien entre le programme des peuples autochtones et les approches de genre, handicap, jeunesse et changement climatique.

Forum UE-ONG sur les droits humains

Dans le cadre du dialogue et de l'engagement plus larges entre l'UE et la société civile, le Forum UE-ONG sur les droits humains est organisé chaque année conjointement par le SEAE et la Commission européenne, conjointement avec le réseau Droits de l'Homme et démocratie (HRDN). 50 ONG actives au niveau de l'UE dans les domaines plus larges des droits humains, de la démocratie et de la paix).

En 2018, à l'occasion du 70e anniversaire de la Déclaration universelle, le 20ème Forum UE-ONG sur les droits humains a été consacré au thème "Défendre l'universalité - Faire des droits de l'Homme une réalité". Le forum de 2018 avait pour objectif de déterminer les moyens d'accroître l'impact et la cohérence de l'action extérieure de l'UE en matière de droits humains et de démocratie dans un environnement mondial plus connecté, plus contesté et plus difficile, et de discuter de la voie à suivre pour atteindre au mieux les objectifs, de promouvoir et de protéger les droits humains, en collaboration avec la société civile.

Au cours des discussions sur "De nouveaux domaines d'engagement pour les droits de l'Homme", le panel "Changements climatiques, environnement et droit à l'eau" a réuni des peuples autochtones, un député européen et des membres d'ONG, afin de discuter du rôle clé des peuples autochtones dans la défense du climat, de la terre, de l'environnement et de l'eau en exerçant leurs droits fondamentaux.

Prix du film LUX

Chaque année depuis 2007, le PRIX DU FILM EUROPÉEN, présenté par le Parlement européen, a mis en lumière des films qui sensibilisent aux grands problèmes sociaux et politiques actuels et contribuent ainsi à la construction d'une identité européenne plus forte. En illustrant la diversité des traditions européennes et en éclairant le processus d'intégration européenne, ils contribuent à célébrer la portée universelle des valeurs européennes.

En 2017, le Parlement européen a décidé d'attirer l'attention sur les discriminations dont sont victimes les Samis en décernant le Prix LUX à "Sámi Blood" (d'Amanda Kernell), un film sur une jeune fille sâme élevant des rennes exposés au racisme des années examens de biologie raciaux à son internat.

La Semaine des droits de l'Homme du Parlement européen (2018)

Du 19 au 23 novembre 2018, le Parlement européen a organisé sa première Semaine des droits de l'Homme afin de célébrer le 70e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l'Homme.

Une conférence de haut niveau a été organisée le 20 novembre et a réuni des députés européens, des invités, des membres des parlements nationaux, des représentants d'organisations régionales et internationales, des artistes et des représentants de la société civile, afin de réfléchir à la pertinence et à l'importance des principes fondamentaux de droits, et débattre des nouveaux défis dans un monde global et numérique. À cette occasion, Mme Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, a explicitement inclus les peuples autochtones dans son discours introductif en déclarant "Ce sont des histoires d'autonomisation et d'émancipation, des torts qui ont été corrigés, des communautés renforcées grâce au travail des organisations de la société civile. [...] Les peuples autochtones peuvent continuer à vivre sur la terre de leur père et à préserver leur culture. [...] ".

Bridging the Gap II

Le bureau du Docip à Bruxelles soutient les personnes autochtones handicapées en plaidant pour leurs droits et en sensibilisant l'UE aux discriminations intersectionnelles. Dans ce cadre, les personnes handicapées autochtones ont participé aux manifestations suivantes: "Bridging the Gap II" (un projet financé par l'UE qui mène des actions visant à accroître l'inclusion des personnes handicapées aux niveaux international et national), et le "4ème Parlement européen des personnes handicapées" (manifestation marquant la Journée internationale des personnes handicapées le 3 décembre, réunissant plus de 600 personnes handicapées de toute l'Europe pour débattre de la prochaine stratégie européenne en faveur des personnes handicapées et l'Union européenne en tant que leader mondial dans le développement durable inclusif).

Rencontre de Bruxelles (juin 2016)

Durant ces quatre jours de visite (13 juin au 16 juin) aux institutions européennes, 14 délégués autochtones issus des 7 régions ont présenté à l'UE les principales problématiques impactant les peuples autochtones dans le monde.

Le premier jour a été consacré, d'une part, à une séance de travail autour des problématiques autochtones avec des membres de la Commission européenne et du Service européen pour l'Action extérieure. D'autre part, une réunion informelle a été organisée entre les délégués autochtones afin de déterminer les principales problématiques à présenter le lendemain au Parlement européen.

Le deuxième jour, les délégués autochtones ont présenté quelques-unes des principales problématiques impactant leurs communautés au Parlement européen, durant une réunion de deux heures accueillie et présidée par Mme Hautala (Députée du Parlement européen) et en présence de Mr Ville (Directeur "Human Development and Migration", EuropeAid - Commission européenne) et de Mr. Serri (Chef de Division Adjoint Human Rights, Global and Multilateral Issues, Service Européen pour l'Action Extérieure).

Durant le troisième et quatrième jour, les délégués autochtones ont eu la possibilité de participer aux " European Development Days " organisés par la Commission Européenne.

Vous trouverez ci-dessous l'intégralité des documents relatifs à cette rencontre.

A) Recommandations transversales à l'UE par les délégués autochtones

Outre les problématiques régionales et spécifiques soulevées par chacun des délégués autochtones durant la réunion du 14 juin 2016 au Parlement européen, les délégués ont dégagé des problématiques communes aux peuples autochtones du monde et ont formulé des recommandations transversales à l'intention de l'UE. 

B) Compilation des interventions au Parlement européen

Suite à la réunion au Parlement européen, une compilation des interventions de tous les participants a été réalisée. Celle-ci contient les discours d'ouverture des trois représentants des institutions européennes, les interventions des délégués autochtones par région ainsi que le programme de la visite et la liste des participants.

C) Documents de travail

Durant les différentes réunions, les participants disposaient des documents suivants :

  • Un document reprenant les textes adoptés par l'UE en faveur des peuples autochtones
  • Les présentations des membres de la Commission européenne 
  • Les recommandations du brainstorming de Bruxelles (mars 2015)