Skip to main content

Ce site utilise des cookies

Cher visiteur, nous utilisons les cookies pour faciliter votre navigation et pour analyser les fluxs des visites sur notre site Internet. Nous tenons à vous informer que nous ne gardons aucune information personnelle. Veuillez s'il vous plaît accepter l'utilisation de cookies pour continuer la navigation sur notre site Internet

x

SymposiumJeter les bases d'un bilan de 35 ans de promotion des droits humains des Peuples Autochtones en constituant des archives internationales et communautaires et en donnant aux jeunes les moyens de poursuivre ce travail de mémoire et ainsi d’assurer la durabilité du projet

Symposium


Jeter les bases d'un bilan de 35 ans de promotion des droits humains des Peuples Autochtones en constituant des archives internationales et communautaires et en donnant aux jeunes les moyens de poursuivre ce travail de mémoire et ainsi d’assurer la durabilité du projet

Être volontaire pour le Docip, c’est mettre ses compétences au service des délégués autochtones.

Médias sociaux

Tweets by @Docip_en

Docip @Docip_en 19-08-17 - 09:00
Today 19/08 is World Humanitarian Day!#NOTATARGET#HumanRightshttps://t.co/4xXvAmjqGf https://t.co/Bp1BonQV96


Pour être informés des actualités sur les questions autochtones, inscrivez- vous à notre liste de diffusion


Symposium 2013

Du 10 au 13 septembre 2013, a eu lieu le premier Symposium international consacré à l'histoire orale de la présence des peuples autochtones aux Nations-Unies. Intitulé : «Peuples autochtones aux Nations Unies: de l'expérience des Anciens à l'empowerment des jeunes générations», le Symposium a réuni quelques uns(unes) des premiers(ères) délégué(e)s autochtones venus à l’ONU, ainsi que des jeunes autochtones des Amériques, d’Asie, d’Afrique, d’Arctique et du Pacifique. Jetant les bases d'un bilan de 35 années de promotion des droits des peuples autochtones au travers d'un dialogue intergénérationnel et interactif avec un volet officiel, symbolique et public, ce Symposium a également été l'occasion, pour le Docip, d'inaugurer un nouveau domaine d'activité portant sur la mémoire orale.

Le Symposium s'est déroulé au Palais des Nations Unies, dans la salle XVI, où les premiers(ères) délégué(e)s  autochtones avaient initié le processus de reconnaissance de leurs droits, en organisant la Conférence internationale sur la discrimination à l'encontre des populations autochtones des Amériques, qui eut lieu du 20 au 23 septembre 1977.

Suscité par l'historien aymara de Bolivie, Carlos Mamani, le Symposium a été organisé conformément à la recommandation 073/2009 de l'Instance permanente sur les questions autochtones de l'ONU, avec comme objectifs, de reccueillir et de propager la mémoire orale des premiers(ères) délégué(e)s autochtones, de renforcer les nouvelles générations et d'évaluer les avancées des droits des peuples autochtones au niveau international.

Les objectifs du Symposium sont:

  1. organiser et filmer un Symposium de quatre jours, inter-générationnel, interculturel et respectueux de l'équilibre des genres sur l'histoire de la promotion des droits des Peuples Autochtones aux Nations Unies ;
  2. mettre en réseau les pionniers de la présence autochtone à l’ONU et la jeune génération ;
  3. former des jeunes à la réalisation de documents audiovisuels et aux méthodes de récolte de la mémoire orale ;
  4. faire connaître le rôle central que jouent les droits humains pour la reconnaissance des droits des Peuples Autochtones;  

Les résultats du Symposium sont les suivants:

  • La Déclaration finale du Symposium : synthétise les débats, en relation avec les raisons pour lesquelles les premiers(ères) délégué(e)s ont eu recours à l'ONU dans les années 70, le contexte historique de cette période, ainsi que le rôle joué par les organisations non gouvernementales, l'ONU et les traités dans la reconnaissance des droits des peuples autochtones.
  • La production/réalisation d'une vidéo de sensibilisation de 35 minutes en anglais, français, espagnol et russe, intitulée : " Un pont vers l'avenir : la jeunesse autochtone documente les succès des premiers délégués des peuples autochtones à l'ONU ". Fruit d'un travail collaboratif entre les 7 jeunes autochtones, un vidéaste professionnel et le Docip. Cette vidéo compile à la fois des séquences d'interventions et d'interviews des délégués invités au Symposium, des images et documents d'archives des conférences de 1971 et 1981, ainsi que des séquences tournées ultérieurement, par les 7 jeunes autochtones dans leurs communautés respectives.
  • La transcription intégrale et diffusion sur Internet des Actes du Symposium, avec toutes les interventions en langue originale (anglais, espagnol, français). Il a été délibérément choisi de transcrire intégralement les débats, de manière à respecter au mieux l'expression orale des participants (certaines parties des interventions sont d'ailleurs en langue autochtone) et produire ainsi un document à valeur historique, de plus de 200 pages
  • Une publication illustrée et condensée de 183 pages des Actes du Symposium, en deux versions - anglaise et espagnole - qui reproduit fidèlement le déroulement du Symposium, en intégrant les parties cérémonielles, les remerciements, les applaudissements et les notes humoristiques. Les paroles en langues autochtones ont été retranscrites et traduites par les locuteurs(trices) eux(elle)-mêmes ou par des locuteurs de la langue concernée. La ligne graphique et les illustrations reflètent l'atmosphère du Symposium et les motifs de cultures indigènes, qui ont été incorporés, ont été soigneusement sélectionnés, en respectant leurs origines culturelles et leurs significations. A noter également, des contributions réalisées par de jeunes artistes autochtones, ainsi que de nombreuses photographies d'archives.
  • Organisation d'un événement parallèle durant l'Instance permanente à New York, le 14 mai 2014, pour présenter les résultats du symposium et rendre compte de la réalisation de la recommandation 073/2009 mais aussi conformément à la volonté exprimée par les participants au Symposium, à l'article 23 de la Déclaration finale du Symposium.
  • Organisation d'une réunion durant l'Instance permanente à New York, le 17 mai 2014 pour présenter un projet de recherche plus étendu sur la transmission de la mémoire orale parmi les peuples autochtones, tel que suggéré par l'article 27 de la Déclaration finale du Symposium. Cette première réunion a débouché sur le souhait d'élaboration d'un projet sur la transmission et la conservation de l'histoire orale chez les Peuples Autochtones, en traitant particulièrement des problématiques de l'interview des anciens par des jeunes autochtones et de la protection et du renforcement des langues autochtones, garantes de la transmission de la culture et l'histoire des communautés.

Documentaire réalisé par les jeunes autochtones ayant participé au Symposium « Un pont vers l’avenir »

Symposium 2015

Le succès du Symposium de 2013 a été tel qu'il a été décidé d'organiser un second Symposium en 2015. Similaire au premier, cet évènement a eu pour but de permettre à d'autres anciens délégués, abensents en 2013, de pouvoir venir partager et transmettre leurs expériences à la jeune génération. Ce Symposium a eu pour objectif de faire le suivi du travail réalisé par les jeunes et des engagements pris entre ces derniers et les aînés en 2013. Le Symposium, d’une durée de quatre jours, réunit à l'ONU de Genève anciens et jeunes des Amériques, d’Asie, d’Afrique, de l’Arctique, du Pacifique et d’Europe de l’Est.

Les objectifs du Symposium de 2015

  1. Assurer la transmission des luttes internationales des Peuples Autochtones, de l'ancienne génération aux nouvelles générations de militants autochtones, afin de mieux garantir la continuité de 38 années de participation des autochtones à l'ONU;
  2. Établir une évaluation de ces 38 années de travail auprès des instances internationales et de son impact au niveau local;
  3. Discuter la création d'un Conseil international des Peuples Autochtones, dans le but de faciliter le travail des Peuples Autochtones au niveau international et de conseiller des Nations Unies et les délégués autochtones sur les questions internationales.

Comité du Symposium

Il est important de mentionner que les deux Symposium ont été créés et réfléchis par les délégués autochtones présents, en collaboration avec le Docip.

Le comité d'organisation du Symposium de 2013 était composé de :

  • Chef Oren Lyons, Haudenosaunee, Confédération des Six Nations ;
  • Chef Wilton Littlechild, Cree, membre du Mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones de l'ONU (MEDPA) ;
  • Carlos Mamani, Aymara ;
  • Bill Means, Oglala Sioux ;
  • José Carlos Morales, Brunka, ancien membre du MEDPA ;
  • Mike Myers, Nation Seneca, Confédération des Six Nations.

Le comité d'organisation du Symposium de 2015 était composé de :

  • Chef Wilton Littlechild, Cri, membre du Mécanisme d'experts sur les droits des peuples autochtones de l'ONU (MEDPA) ; 
  • Carlos Mamani, Aymara, historien ; 
  • José Carlos Morales, Brunka, ancien membre du MEDPA ; 
  • Mike Myers, Nation Seneca, Confédération des Six Nations; 
  • Nilo Cayuqueo, Mapuche ; 
  • Marcella Gilbet, Lakota ; 
  • Michael Eckford Aka Anderson, Euahlayi ; 
  • Mary Simat, Maasaï ; 
  • Wayanay Mamani, jeune Aymara ; 
  • Morgan Catlett, jeune Cherokee.